Points de discussion de l’Honorable Bégoto MIAROM Président du Conseil consultatif de l’Union africa

Entry Date May 03 2018 // Speeches

Le lien entre la corruption, les droits de l’homme et le développement ne peut être sous-estimé et encore moins méconnu. Au niveau international, les Nations Unies ont reconnu la relation entre la corruption, les droits de l’homme et le développement en œuvrant à l’avancement d’une Résolution sur l’impact négatif de la corruption sur la jouissance des droits de l’homme, notamment la Résolution 23/9 du 29 juin 2015 du Conseil des droits de l’homme. Ce qui d’ailleurs ne vient que confirmer les préoccupations de l’ancienne Commission des droits de l’homme qui, en 1992, avait déjà reconnu le lien entre corruption et violations des droits humains en condamnant l’enrichissement criminel des responsables étatiques et leurs effets négatifs sur la communauté

Attachment: attachment Points_de_discussion_de_l’Honorable_Bégoto_MIAROM